logo

Activités

  • Je n’entrerai pas ici dans tous les aspects physiques de la personnalité du Capitaine Haddock. Son infantilisme, ses initiatives sont constamment de nature catastrophiques, intempestif, ce vieux gamin barbu, sa maladresse, sa naîveté, son impulsivité, sa fidélité en amitié, sa mauvaise foi, ses sautes d’humeur, ses accès de découragements, son irascibilité, ses gamineries, son grand cœur composent une personnalité baroque, truculente que tout lecteur ressent comme profondément fraternelle, digne d’estime et de sympathie. Son comportement exemplaire est le revirement.  « je pars, je ne pars pas, je pars quand même, je bois, je ne bois plus ! » Coutumier des pirouettes, le Capitaine est un être divisé, toujours en train de contrarier ou de discipliner sa nature, et qui peine à trouver cette paix à laquelle il aspire !

    Ce corps est aussi le seul à ne pas se contenter de déguisements, à maintes reprises, nous voyons Haddock entreprendre une métamorphose pour dompter son naturel et se « civiliser » : les cheveux sont disciplinés, raccourcis, ou partagés par une raie, le vieux pull bleu marine abandonné pour une tenue plus élégante. Pourtant Haddock ne se met pas en frais pour recevoir la Castafiore, mais bientôt celle-ci le morigène le Capitaine comme le ferait une mère. En lui enseignant de s’habiller et de se coiffer, en parlant de « ce grand enfant un peu naïf, un chandail c’est comme vos cheveux ! Quand donc apprendrez-vous à vous coiffer convenablement, au lieu d’essayer de singer la nouvelle vague ? »

    La Castafiore l’appellera successivement ; Paddock, Karbock, Harrock, Kappock, Koddack, Mastock, Kosack, Hoklock, Maggock, Kapstock !

    Désormais grâce à Bruno Coiffeur à bord Mille Sabords vous voici élégamment coiffé, les cheveux rejetés sur le côté…

    L’expression même de l’être profond, la quintessence de la personne. Pour Tintin, cet être sérieux comme vieilli avant l’âge est efficace, appliqué omniscient, son action c’est la vérité c’est aussi la promenade, cette promenade qui ouvre tant de ses aventures ! Car la promenade sied à ce caractère tranquille, mesuré, ouvert sur le monde et qui n’a de cesse de l’arpenter pour en recueillir des impressions variées.
    C’est étonnant de lire que finalement, je lui ressemble… Un peu!